Calendrier

Mai
31
mer
« Les amazones de la terreur » / conférence-rencontre @ Antigone
Mai 31 @ 20 h 00 min
"Les amazones de la terreur" / conférence-rencontre @ Antigone | Grenoble | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Conférence – rencontre autour du livre « Les amazones de la terreur » en présence de l’auteure Fanny BUGNON, Maîtresse de conférences en histoire / études de genre. Université de Rennes 2.

« Un terroriste sur deux est une femme » s’inquiète-t-on dans les années 1970 et 1980. Synonyme de réactivation de la violence politique dans les démocraties occidentales, cette période signe la résurgence des actes violents et collectifs motivés par des raisons politiques avec la présence remarquable et remarquée de femmes. Surnommées par les médias les « amazones de la terreur », les militantes d’organisations révolutionnaires armées comme la Fraction armée rouge (RAF) en Allemagne ou Action directe en France apparaissent comme une énigme sociale. Tour à tour décrites comme des furies, des sorcières, des pasionarias, ou encore des amoureuses manipulées par des hommes pygmalions, elles sont confrontées à une hypertrophie du regard et à une mise en abîme où histoire et mythes se rencontrent. La violence politique des femmes se heurte en somme aux  « silences de l’histoire » (Michelle Perrot), aux normes et aux imaginaires sociaux, dans une période marquée par la deuxième vague féministe. Perçues comme des symboles d’un désordre social et sexué, les « femmes terroristes » sont ainsi confrontées à la classique négation de la capacité des femmes à être violentes, à la disqualification politique de leur action et à l’amalgame entre féminisme et terrorisme, éclairant ainsi la construction contemporaine et sexuée du militantisme violent.

Prix libre – ouverture dès 18h30

 

Juin
7
mer
Perm’ bibliothèque pour les petits @ Antigone
Juin 7 @ 18 h 30 min
Perm' bibliothèque pour les petits @ Antigone

Tous les premiers mercredis du mois Antigone ouvre ses portes dès 16h30 pour que les petits lecteurs profitent de notre fonds bibliothèque pour enfants.

Juin
14
mer
Droit du travail pour les nul-le-s @ Antigone
Juin 14 @ 20 h 00 min
Droit du travail pour les nul-le-s @ Antigone | Grenoble | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Nous poursuivons à Antigone notre cycle autour du droit du travail. Pour voir le contenu des précédentes rencontre cliquez ici

Il s’agira, en sortant des frontières du droit – comme les fois précédentes, plus encore – de creuser les questions liées aux discriminations dans le travail et l’emploi.

Pour ce faire, il est proposé à chacun de venir avec son vécu, ses expériences, ses réflexions afin d’aborder collectivement ce délit contre l’humanité.

Ce ne sera que dans un second temps, plus tard, peut-être, que nous nous interrogerons sur le droit comme outil, avec toutes ses faiblesses calculées sans nul doute.

Prix libre

Juin
28
mer
Permanence de Grésille – Tous les 4ème mercredi du mois @ Antigone
Juin 28 @ 19 h 00 min – 20 h 00 min
Permanence de Grésille - Tous les 4ème mercredi du mois @ Antigone | Grenoble | Auvergne-Rhône-Alpes | France

Qui d’entre nous a conscience qu’Internet n’est pas ce que nos navigateurs nous affichent à l’écran ? Qui réalise l’existence de câbles, de machines et du travail humain constant qu’il y a derrière ? Qui sait ce qui se passe lorsque l’on consulte ou lorsque l’on publie une page web ? Lorsque l’on envoie un courrier électronique ? Les réponses à ces questions sont la plupart du temps méconnues et pourtant elles cachent des enjeux de taille. Si nous utilisons Internet, il est alors nécessaire de nous organiser afin que ces enjeux ne reposent pas uniquement sur quelques entités commerciales. Grésille est un groupe de personnes qui souhaite répondre à cet objectif. Nous voulons construire un regard critique sur Internet à Grenoble et ses alentours, et, en même temps, nous voulons mettre en place nos propres outils (boîtes mail, listes de diffusion, hébergement de sites web, etc.) pour nous confronter nous-mêmes aux conditions de leur existence, loin des multinationales qui concentrent actuellement la quasi totalité de leurs usages. Il s’agit en quelque sorte de « dévirtualiser » Internet. Les permanences sont non seulement le moyen d’accéder aux services de Grésille mais également un espace où l’on peut venir échanger autour de l’objet de Grésille.