Erosions: Cycle de discussions autour de l’écologie politique

Jeudi 7 Octobre – au local du P’tit vélo dans la tête

921 rue des résidences (Saint-Martin-D’Hères)

17H : Habiter écologiquement et lutter sur un territoire, discussions croisées

Intervention d’habitants du Quartier Libre des Lentillères (Dijon), quartier occupé et autonome depuis dix ans. Ils nous raconteront ce qu’habiter écologiquement signifie pour eux.
Intervention d’un participant de la maison de paille de Lausanne (Suisse), qui nous fera le récit de cette maison auto-construite dans un parc public à Lausanne, en 2007. L’histoire d’un bras de fer entre un réseau d’associations défendant le droit à la ville et à l’autogestion et un maire “écolo” pris au piège de sa propre doctrine.
Nous aurons ensuite l’occasion de débattre avec nos intervenants de la notion de territoire, histoire de tisser quelques fils inspirants pour nos luttes grenobloises autour de l’aménagement du territoire.

20H : Repas à prix libre

 

Vendredi 8 Octobre après-midi – au Centre Social Tchoukar

38 rue d’Alembert (Grenoble)

14HL’impasse de la “transition énergétique”

Lectures d’extraits du livre de José Ardillo Les illusions renouvelables et débat. A l’heure du réchauffement climatique et de l’épuisement du pétrôle, certains écologistes parient sur les “énergies renouvelables” et la “croissance verte”. Pourtant, une véritable approche écologique nécessiterait de remettre en cause notre système de besoins et l’organisation de la société.

16H: Histoire du Quartier Libre des Lentillères à Dijon

Avec des membres du collectif. Depuis mars 2010, 7 hectares d’une ancienne friche agricole sont occupés contre un gigantesque projet d’éco-quartier mégalo. Le 25 novembre dernier, la mairie de Dijon annonçait l’abandon du projet, après presque 10 ans de luttes. Des passagers de cette histoire viennent nous en conter les contours victorieux.

18H ): Anthropocène ou soulèvement terrestre ?

Sortir du grand récit et penser la guerre des mondes – Avec Christophe Bonneuil

20H : Repas à prix libre

Samedi 9 Octobre toute la journée – à Antigone

22 rue des violettes (Grenoble)

10H : Discussion autour de la revue Survivre et vivre avec Céline Pessis.

Fondée par des mathématicien.ne.s en 1970, Survivre et Vivre est un des principaux mouvements de critique des sciences des années 1968. Sa critique du scientisme, des experts et de l’impérialisme scientifique l’amène à tenir un rôle de premier plan dans les débuts de l’écologie politique… avant qu’il ne se saborde face aux premières formes d’institutionnalisation de l’écologie.

14H : Le “petit geste quotidien” changera-t-il le monde ? Avec Aude Vidal et Désobéissance Écolo Paris

Fermer le robinet, éteindre la lumière, consommer bio et local.. Si les “petits gestes quotidiens” sont bien sûr sympathiques, peut-on penser qu’il suffise d’actions individuelles pour agir politiquement ?

17H : Le bilan écologique du premier mandat d’Éric Piolle Avec Vincent P. du journal Le Postillon

Dans toute la France, la municipalité grenobloise de Piolle est présentée comme l’avenir de la gauche et de l’écologie politique. Pourtant, on verra par de nombreux exemples que les réalisations de cette municipalité n’ont à peu près rien d’écologiquement sérieux. Bilan et analyses.

Dimanche 10 Octobre toute la journée – à Saint Bruno

Quartier Saint-Bruno (Grenoble)

14H : au 38 rue d’Alembert : Présentation du collectif “Reprises de terres” et de la saison 2 des Soulèvements de la terre

Un tiers des terres agricoles vont partir à la retraite d’ici quelques années. Le collectif reprise de terre souhaite visibiliser et générer un mouvement de réflexion et d’actions autour de la nécessaire réappropriation de ces terres, pour qu’elles ne partent pas dans les mains des gros industriels. Dès lors, comment ne pas se faire avaler par une écologie qui n’a rien à voir avec la vie des habitants du coin ou du quartier? Comment produire sur place de la nourriture peu chère sans pesticides?
Présentation d’enquêtes et discussion, suivi de la présentation de la Saison 2 des soulèvements de la terre

17H : sur le square Saint-Bruno devant la Dragonne : Soirée de cloture