Le tourisme en question / Rencontre-discussion / Mardi 19 février

Le tourisme en question

Un emploi sur dix dans le monde, la première source de recettes pour près de 50 pays, le tourisme reste avant tout une affaire de gros sous. Pour cela, on recompose la géographie autour de lieux emblématiques, on aménage le bord de mer, la montagne, le centre-ville, l’arrière-pays, la campagne et la forêt pour attirer le client et lui faciliter l’accès. On remodèle les paysages, le climat et l’histoire pour que le produit soit plus attrayant. On crée les évènements qui séduiront les foules; les festivals d’été, ou même durant toute l’année, sont légion. L’industrie touristique s’étend à tous les territoires et intéresse tous les secteurs de l’économie.

Il ne s’agit pas de s’attaquer seulement aux excès du tourisme de masse. Il ne s’agit pas non plus de s’affronter aux touristes ou aux travailleurs du tourisme puisqu’ils ne sont en réalité, que de simples réceptacles des décisions du marché. En raison des rapports sociaux qu’ils créent et de la façon qu’ils ont de nous socialiser, il est plutôt question de s’en prendre au tourisme en général et à l’ensemble des moyens employés pour maintenir et développer ce marché.

Rodolphe Christin est écrivain et essayiste il est l’auteur notamment de Manuel de l’antitourisme, L’usure du monde: critique de la déraison touristique, Anatomie de l’évasion: pour d’autres rapports au monde.

Henri Mora et Jean-Philippe Descombes sont co-auteurs d’une brochure; Tourisme, un marché du rêve et du divertissement.

Prix libre / ouverture de la bibliothèque dès 19h