Soutien au camp de Valmy – Grenoble

Membres ou soutiens de l’assemblée des locataires, mal logé·e·s et sans logement nous occupons le parc Valmy depuis le 18 février pour soutenir les demandeurs et demandeuses d’asile qui y vivent et qui font également partie de l’assemblée.

Ensemble, nous déclarons que :

Nous ne quitterons pas le parc Valmy tant que toutes personnes s’y trouvant ne sera pas préalablement relogée de manière décente et adaptée à ses besoins.

Nous n’accepterons pas les différentes pressions policières (nationale et municipale) visant au démontage et nous voulons qu’elles cessent immédiatement.

Nous nous interposerons physiquement et juridiquement pour que tentes et couvertures, propriété des grenoblois·e·s solidaires ne soient ni confisquées ni détruites.

Nous appelons les citoyen·ne·s à passer sur le campement pour se rendre compte des conditions de vie, aider, voire camper en solidarité avec ceux et celles qui n’ont pas la possibilité de se loger, d’avoir des papiers ni le droit de travailler.

Il y a, dans l’agglomération de Grenoble, dix milles logements vides pour quatre milles personnes sans logement en Isère, qu’elles soient victimes d’expulsion ou de la politique des décideurs politique, qui est de voir les personnes en procédure de demande d’asile quitter le territoire français par la force des choses. Nous exigeons de la préfecture, de la direction départementale de la cohésion sociale, de la mairie de Grenoble et des mairies de l’agglomération qu’elles répondent à l’urgence de la situation en réquisitionnant et en se positionnant contre les expulsions.

Stop à l’hypocrisie, un accueil réel et digne est possible !

Un toit c’est un droit !

Application de la loi de réquisition !

Pas d’expulsion sans relogement !

Pétition ici > http://soutiencampementvalmy.wesign.it/fr